Lettre ouverte

Cher Thomas Fersen,

J'apprécie votre travail depuis assez longtemps maintenant. Je suis allé à un de vos concert pour la première fois en octobre 1998, et j'ai été tellement séduit que cela m'a amené à ouvrir un site internet sur votre travail en janvier 1999. Site qui n'a cessé d'évoluer depuis lors, même si en ce moment je dispose d'assez peu de temps pour le mettre à jour. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir une moyenne de 356 visiteurs uniques par jour en février 2006. Ne tenant pas vraiment à l'attitude "fan", je ne vous avais encore jamais écrit jusqu'à présent.

Mais cessons de parler de moi. Ce qui m'amène à vous écrire est un sujet qui me semble d'importance. En effet, vous apparaissez dans une interview vidéo sur le site "lestelechargements.com" et prenez position contre l'idée de la licence globale. Loin de moi l'idée de vouloir vous donner des leçons, mais je me permet d'exprimer ma déception à ce sujet. En effet, je trouve déplorable qu'un artiste de votre qualité s'exprime sur un site de propagande gouvernementale. Car si le ministre de la culture a assuré que ce site devait être consacré au dialogue démocratique sur le sujet, dans les faits il n'expose que le point de vue gouvernemental et de l'industrie musicale. Ce site s'érige donc en véritable pravda, défenseur du projet de loi DADVSI. Projet de loi qui englobe d'autres sujets que le téléchargement d'oeuvres musicales par internet. Cette loi représente des atteintes graves aux libertés individuelles et est une menace importante pour les logiciels libres.

Je ne remets pas en cause votre point du vue sur la licence globale, même si je ne le partage pas (je pense que son application ne sera pas préjudiciable aux artistes mais sera favorable à la diversité culturelle). Cette licence globale est aussi une offensive contre ce projet de loi scélérat. Je ne développerai pas mes arguments ici, mais je vous invite à visiter le site "lestelechargements.fr" et à lire l'article "Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information" sur Wikipédia.

En espérant que ce courrier saura vous sensibiliser aux problèmes que pose cette loi, et surtout le problème que pose votre apparition sur ce site. Il serait dommage d'associer votre nom à la politique du gouvernement actuel. Quoiqu'il arrive, je resterai fidèle à votre travail et je continuerai à venir vous voir en concerts, moment unique que l'on ne pourra jamais partager sur Internet et qui sera la force des artistes dont la démarche n'est pas uniquement commerciale.

Bien à vous,

[Snooow]

3 thoughts on “Lettre ouverte

  1. brice

    Ha l’arbre licence globale qui cache la forêt DADVSI. Bravo Snoow, espérons qu’il t’entende.

    Par contre je suis étonné d’apprendre que tu n’est pas un fan de la première heure. Rhaa déçu :)

  2. snoow

    En fait, je le connais depuis 1995, avec “les ronds de carotte” (le deuxième album : j’avais 15 ans), mais je ne suis “fan” que depuis le premier concert auquel j’ai assisté.

Comments are closed.